Chargement

Les patrons gardent le moral pour 2020

Posté le : 23/12/2019

La confiance des dirigeants de PME et ETI dans leur entreprise résiste à tous les aléas en 2019, selon le 92e Observatoire de la Banque Palatine des PME-ETI.

« La confiance des dirigeants d'ETI et PME dans leur entreprise résiste au climat social tendu et à la guerre commerciale. Cet optimisme pourrait déboucher sur une nouvelle dynamique d'investissements en 2020 et bénéficier à l'ensemble de l'économie française », commente Christine Jacglin, directrice générale de la Banque Palatine.

Alors que les conflits sociaux et les tensions internationales se poursuivent, la confiance des dirigeants dans leur entreprise s'améliore

La confiance des dirigeants de PME et ETI dans l'activité de leur entreprise continue son envolée quasi-ininterrompue depuis janvier, pour atteindre 85% (+2 points par rapport à novembre ; +8 points par rapport à janvier), malgré une conjoncture tumultueuse. Ils sont 15% à envisager des embauches au cours des 6 prochains mois. 83% anticipent une croissance ou une stabilité de leur chiffre d'affaires cette année. Les dirigeants semblent à nouveau avoir une vision plus claire des projets d'investissement : 69% estiment la situation actuelle de leur entreprise propice aux investissements. En revanche, ils se montrent de plus en plus inquiets quant aux perspectives économiques.

En un mois, leur confiance dans l'économie française chute de 16 points à 61% et dans l'économie mondiale – de 13 points à 52%, son plus bas niveau depuis la dernière élection présidentielle.

Enjeux environnementaux : 100% des ETI ont mené au moins une action en 2019 mais peu envisagent de rejoindre les mobilisations en faveur du climat

De plus en plus d'entreprises françaises prennent la mesure des enjeux climatiques et environnementaux. 2 dirigeants de PME et ETI sur 3 interrogés affirment avoir mené des actions en 2019 pour améliorer l'impact de l'activité de leur entreprise sur l'environnement. En moyenne, ils se concentrent sur 6 actions. Parmi les exemples concrets les plus cités : la valorisation des déchets (85%), la sensibilisation des collaborateurs (82%) et la réduction des déchets (81%). En 2020, la majorité des entreprises prévoient de renforcer leurs exigences écologiques internes (77%) et vis-à-vis des fournisseurs (68%). S'ils soutiennent à 72% les mobilisations en faveur de l'environnement, seulement 1/3 envisagent d'y prendre part.

Autres articles

TPE/PME : 6 conseils pour faire face à l'impact économique du COVID-19

De nombreuses TPE-PME et ETI vont se retrouver en situation délicate. Pour limiter autant que possible l’impact du Coronavirus sur les entreprises, des mesures sont à prendre immédiatement.

Lire la suite

La retraite, 1re source d’inquiétude des dirigeants de PME

L'allongement de l'âge de départ est la première inquiétude des dirigeants de PME et ETI, dont 95 % sont favorables à la réforme.

Lire la suite

Le Crédit d’impôt recherche (CIR) perd de son intérêt

Pour la première fois depuis cinq ans, le nombre de déclarants au crédit impôt recherche baisse, et c’est encore plus vrai pour les PME.

Lire la suite

L'accès au financement est la priorité des entreprises

Selon une étude de Finastra, l'accès au financement est aujourd'hui la priorité des trésoriers d'entreprise.

Lire la suite

La fiscalité française redevient compétitive pour le financement des entreprises

Selon l’Amafi, association française des marchés financiers, la France a retrouvé une fiscalité compétitive pour le financement des entreprises.

Lire la suite

Un fonds de solidarité pour les TPE/PME

Le fonds de solidarité pour aider les petites entreprises et travailleurs indépendants les plus impactés par la crise sanitaire du coronavirus est opérationnel à compter de ce mardi 31 mars.

Lire la suite